BPI. Débats en ligne : Littérature https://webtv.bpi.fr FR Thu, 01 Oct 2020 13:47:25 +0100 Thu, 01 Oct 2020 13:47:25 +0100 https://webtv.bpi.fr/design/images/logo_bpi.jpg Bibliothèque publique d'information. Débats en ligne https://webtv.bpi.fr Bibliothèque publique d'information Bibliothèque publique d'information Littérature Littérature La Chute de Camus, ou l'envers et l'endroit du langage https://webtv.bpi.fr/doc=15264 2020-07-07 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/15264/20200302-PouMotAR-AU01_01Bpi.mp3   Ce que l’on retient encore aujourd’hui de Camus, c’est la figure d’un penseur dont l’engagement politique et idéologique a été d’un poids tel qu’il a pu éclipser en partie le génie de l’écrivain et son intérêt pour l’art. L’analyse de son œuvre la plus complexe, La Chute, montre au contraire que, loin de séparer éthique et esthétique, c’est la critique même du pouvoir des mots et de leur ambivalence qui permet de mesurer la réussite littéraire exceptionnelle de cette étrange confession. Avec : Gérard Berthomieu Ce que l’on retient encore aujourd’hui de Camus, c’est la figure d’un penseur dont l’engagement politique et idéologique a été d’un poids tel qu’il a pu éclipser en partie le génie de l’écrivain et son intérêt pour l’art. L’analyse de son œuvre la plus complexe, La Chute, montre au contraire que, loin de séparer éthique et esthétique, c’est la critique même du pouvoir des mots et de leur ambivalence qui permet de mesurer la réussite littéraire exceptionnelle de cette étrange confession. Avec : Gérard Berthomieu Ce que l’on retient encore aujourd’hui de Camus, c’est la figure d’un penseur dont l’engagement politique et idéologique a été d’un poids tel qu’il a pu éclipser en partie le génie de l’écrivain et son intérêt pour l’art. L’analyse de son œuvre la plus complexe, La Chute, montre au contraire que, loin de séparer éthique et esthétique, c’est la critique même du pouvoir des mots et de leur ambivalence qui permet de mesurer la réussite littéraire exceptionnelle de cette étrange confession. Avec : Gérard Berthomieu   La Chute de Camus, ou l'envers et l'endroit du langage https://webtv.bpi.fr/doc=15264 2020-07-07 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/15264/20200302-PouMotAR-AV01_01Bpi_vis.mp4   Ce que l’on retient encore aujourd’hui de Camus, c’est la figure d’un penseur dont l’engagement politique et idéologique a été d’un poids tel qu’il a pu éclipser en partie le génie de l’écrivain et son intérêt pour l’art. L’analyse de son œuvre la plus complexe, La Chute, montre au contraire que, loin de séparer éthique et esthétique, c’est la critique même du pouvoir des mots et de leur ambivalence qui permet de mesurer la réussite littéraire exceptionnelle de cette étrange confession. Avec : Gérard Berthomieu Ce que l’on retient encore aujourd’hui de Camus, c’est la figure d’un penseur dont l’engagement politique et idéologique a été d’un poids tel qu’il a pu éclipser en partie le génie de l’écrivain et son intérêt pour l’art. L’analyse de son œuvre la plus complexe, La Chute, montre au contraire que, loin de séparer éthique et esthétique, c’est la critique même du pouvoir des mots et de leur ambivalence qui permet de mesurer la réussite littéraire exceptionnelle de cette étrange confession. Avec : Gérard Berthomieu Ce que l’on retient encore aujourd’hui de Camus, c’est la figure d’un penseur dont l’engagement politique et idéologique a été d’un poids tel qu’il a pu éclipser en partie le génie de l’écrivain et son intérêt pour l’art. L’analyse de son œuvre la plus complexe, La Chute, montre au contraire que, loin de séparer éthique et esthétique, c’est la critique même du pouvoir des mots et de leur ambivalence qui permet de mesurer la réussite littéraire exceptionnelle de cette étrange confession. Avec : Gérard Berthomieu   La Chute de Camus, ou l'envers et l'endroit du langage https://webtv.bpi.fr/doc=15264 2020-07-07 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/15264/20200302-PouMotAR-AV01_01Bpi_vis.mp4   Ce que l’on retient encore aujourd’hui de Camus, c’est la figure d’un penseur dont l’engagement politique et idéologique a été d’un poids tel qu’il a pu éclipser en partie le génie de l’écrivain et son intérêt pour l’art. L’analyse de son œuvre la plus complexe, La Chute, montre au contraire que, loin de séparer éthique et esthétique, c’est la critique même du pouvoir des mots et de leur ambivalence qui permet de mesurer la réussite littéraire exceptionnelle de cette étrange confession. Avec : Gérard Berthomieu Ce que l’on retient encore aujourd’hui de Camus, c’est la figure d’un penseur dont l’engagement politique et idéologique a été d’un poids tel qu’il a pu éclipser en partie le génie de l’écrivain et son intérêt pour l’art. L’analyse de son œuvre la plus complexe, La Chute, montre au contraire que, loin de séparer éthique et esthétique, c’est la critique même du pouvoir des mots et de leur ambivalence qui permet de mesurer la réussite littéraire exceptionnelle de cette étrange confession. Avec : Gérard Berthomieu Ce que l’on retient encore aujourd’hui de Camus, c’est la figure d’un penseur dont l’engagement politique et idéologique a été d’un poids tel qu’il a pu éclipser en partie le génie de l’écrivain et son intérêt pour l’art. L’analyse de son œuvre la plus complexe, La Chute, montre au contraire que, loin de séparer éthique et esthétique, c’est la critique même du pouvoir des mots et de leur ambivalence qui permet de mesurer la réussite littéraire exceptionnelle de cette étrange confession. Avec : Gérard Berthomieu   Festival Effractions - Journée du 29 février https://webtv.bpi.fr/doc=15251 2020-06-25 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/15251/20200229-FesEffAR-AV02_02Bpi_vis.mp4 01:15:06 Le festival de littérature contemporaine de la Bpi explore les liens entre la littérature et le réel. Saisir l’épaisseur des choses, sa densité, restituer la réalité, voilà qui anime nombre d’écrivains contemporains et féconde leur écriture. Les auteurs invités d’Effractions nous réveillent, nous bousculent, nous interpellent sur l’état du monde, nous questionnent sur notre intimité, nos rêves et nos intentions. Avec : Anne-Sophie Subilia, Amandine Dhée, Martin Page, Gabrielle Tuloup, Martin Mongin, Régis Jauffret, Olivia Rosenthal, Valérian Guillaume, Vincent Message, Mona Chollet, Timothée Couteau Le festival de littérature contemporaine de la Bpi explore les liens entre la littérature et le réel. Saisir l’épaisseur des choses, sa densité, restituer la réalité, voilà qui anime nombre d’écrivains contemporains et féconde leur écriture. Les auteurs invités d’Effractions nous réveillent, nous bousculent, nous interpellent sur l’état du monde, nous questionnent sur notre intimité, nos rêves et nos intentions. Avec : Anne-Sophie Subilia, Amandine Dhée, Martin Page, Gabrielle Tuloup, Martin Mongin, Régis Jauffret, Olivia Rosenthal, Valérian Guillaume, Vincent Message, Mona Chollet, Timothée Couteau Le festival de littérature contemporaine de la Bpi explore les liens entre la littérature et le réel. Saisir l’épaisseur des choses, sa densité, restituer la réalité, voilà qui anime nombre d’écrivains contemporains et féconde leur écriture. Les auteurs invités d’Effractions nous réveillent, nous bousculent, nous interpellent sur l’état du monde, nous questionnent sur notre intimité, nos rêves et nos intentions. Avec : Anne-Sophie Subilia, Amandine Dhée, Martin Page, Gabrielle Tuloup, Martin Mongin, Régis Jauffret, Olivia Rosenthal, Valérian Guillaume, Vincent Message, Mona Chollet, Timothée Couteau   Rencontre avec Adrien Bosc, Kapka Kassabova et Olivier Weber https://webtv.bpi.fr/doc=15242 2020-06-25 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/15242/20200228-FesEffAR-AV02_02Bpi_vis.mp4   À l’heure où les limites entre les genres littéraires s’érodent, quel sens peut encore prendre l’opposition traditionnelle entre réel et fiction ? Que sont exactement ces « écritures du réel » qui hybrident les catégories éditoriales et quels enjeux narratifs portent-elles ? Pour réfléchir, débattre et préciser les contours de cette littérature du réel, trois invités du monde du livre, éditeur, auteur, journaliste, sont réunis et exposeront leur expérience en la matière. À l’issue de la rencontre, la sélection du prix du Livre du réel sera révélée par la librairie Mollat et le journal Sud-Ouest Avec : Adrien Bosc, Kapka Kassabova, Olivier Weber À l’heure où les limites entre les genres littéraires s’érodent, quel sens peut encore prendre l’opposition traditionnelle entre réel et fiction ? Que sont exactement ces « écritures du réel » qui hybrident les catégories éditoriales et quels enjeux narratifs portent-elles ? Pour réfléchir, débattre et préciser les contours de cette littérature du réel, trois invités du monde du livre, éditeur, auteur, journaliste, sont réunis et exposeront leur expérience en la matière. À l’issue de la rencontre, la sélection du prix du Livre du réel sera révélée par la librairie Mollat et le journal Sud-Ouest Avec : Adrien Bosc, Kapka Kassabova, Olivier Weber À l’heure où les limites entre les genres littéraires s’érodent, quel sens peut encore prendre l’opposition traditionnelle entre réel et fiction ? Que sont exactement ces « écritures du réel » qui hybrident les catégories éditoriales et quels enjeux narratifs portent-elles ? Pour réfléchir, débattre et préciser les contours de cette littérature du réel, trois invités du monde du livre, éditeur, auteur, journaliste, sont réunis et exposeront leur expérience en la matière. À l’issue de la rencontre, la sélection du prix du Livre du réel sera révélée par la librairie Mollat et le journal Sud-Ouest Avec : Adrien Bosc, Kapka Kassabova, Olivier Weber   Rencontre avec Amandine Dhée, Martin Page et Gabrielle Tuloup https://webtv.bpi.fr/doc=15245 2020-06-25 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/15245/20200229-FesEffAR-AV01_02Bpi_01_vis.mp4   Certaines thématiques abordées en littérature prennent une résonance particulière depuis #Metoo : désir, sexualité, couple, violences faites aux femmes… les trois livres dont il est question lors de cette table ronde, bien qu’ils n’aient pas tous été écrits après novembre 2017, nous donnent l’occasion d’approfondir des questionnements mis au jour au lendemain de ce mouvement de contestation d’une ampleur inédite. Dans À mains nues, Amandine Dhée explore la question du désir à la lumière du parcours d’une femme. Comment devenir soi-même dans une société où les discours tout faits et les modèles prêts à penser foisonnent ? Martin Page nous livre dans son essai Au-delà de la pénétration une réflexion sur la norme en matière de sexualité, considérée comme un élément de l’invention humaine. Dans son roman Sauf que c’étaient des enfants, Gabrielle Tuloup fait s’entrecroiser le drame d’un viol dans un collège en 2015 et la prise de conscience intime d’une femme adulte qui va poser un nouveau regard sur une relation amoureuse. Trois ouvrages qui nous invitent à repenser les rapports de domination entre les genres. Avec : Amandine Dhée, Martin Page, Gabrielle Tuloup Certaines thématiques abordées en littérature prennent une résonance particulière depuis #Metoo : désir, sexualité, couple, violences faites aux femmes… les trois livres dont il est question lors de cette table ronde, bien qu’ils n’aient pas tous été écrits après novembre 2017, nous donnent l’occasion d’approfondir des questionnements mis au jour au lendemain de ce mouvement de contestation d’une ampleur inédite. Dans À mains nues, Amandine Dhée explore la question du désir à la lumière du parcours d’une femme. Comment devenir soi-même dans une société où les discours tout faits et les modèles prêts à penser foisonnent ? Martin Page nous livre dans son essai Au-delà de la pénétration une réflexion sur la norme en matière de sexualité, considérée comme un élément de l’invention humaine. Dans son roman Sauf que c’étaient des enfants, Gabrielle Tuloup fait s’entrecroiser le drame d’un viol dans un collège en 2015 et la prise de conscience intime d’une femme adulte qui va poser un nouveau regard sur une relation amoureuse. Trois ouvrages qui nous invitent à repenser les rapports de domination entre les genres. Avec : Amandine Dhée, Martin Page, Gabrielle Tuloup Certaines thématiques abordées en littérature prennent une résonance particulière depuis #Metoo : désir, sexualité, couple, violences faites aux femmes… les trois livres dont il est question lors de cette table ronde, bien qu’ils n’aient pas tous été écrits après novembre 2017, nous donnent l’occasion d’approfondir des questionnements mis au jour au lendemain de ce mouvement de contestation d’une ampleur inédite. Dans À mains nues, Amandine Dhée explore la question du désir à la lumière du parcours d’une femme. Comment devenir soi-même dans une société où les discours tout faits et les modèles prêts à penser foisonnent ? Martin Page nous livre dans son essai Au-delà de la pénétration une réflexion sur la norme en matière de sexualité, considérée comme un élément de l’invention humaine. Dans son roman Sauf que c’étaient des enfants, Gabrielle Tuloup fait s’entrecroiser le drame d’un viol dans un collège en 2015 et la prise de conscience intime d’une femme adulte qui va poser un nouveau regard sur une relation amoureuse. Trois ouvrages qui nous invitent à repenser les rapports de domination entre les genres. Avec : Amandine Dhée, Martin Page, Gabrielle Tuloup   Rencontre avec Bérengère Cournut et Philippe Le Goff https://webtv.bpi.fr/doc=15254 2020-06-25 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/15254/20200227-FesEffAR-AV01_01Bpi_vis.mp4   Plonger dans la matière du réel, c’est aussi ouvrir les portes de mondes peu connus. C’est ce à quoi nous invite Bérengère Cournut dans son roman De pierre et d’os, texte puissant qui emporte son lecteur aux confins de l’Arctique. À travers ce récit d’apprentissage onirique et documenté, l’autrice s’attache à donner une voix aux peuples ancestraux dont la parole a été occultée par le monde moderne. La lecture « A voix haute » donnera à entendre la poésie de ce texte, où la narration principale est entrecoupée de chants. Elle sera accompagnée par une création sonore improvisée de Philippe Le Goff, compositeur dont les œuvres associent musique électronique et sons de l’Arctique.l À l’issue de la lecture, un entretien avec Bérengère Cournut permettra d’éclairer sa démarche et ses sources d’inspiration. Avec : Bérengère Cournut, Philippe Le Goff Plonger dans la matière du réel, c’est aussi ouvrir les portes de mondes peu connus. C’est ce à quoi nous invite Bérengère Cournut dans son roman De pierre et d’os, texte puissant qui emporte son lecteur aux confins de l’Arctique. À travers ce récit d’apprentissage onirique et documenté, l’autrice s’attache à donner une voix aux peuples ancestraux dont la parole a été occultée par le monde moderne. La lecture « A voix haute » donnera à entendre la poésie de ce texte, où la narration principale est entrecoupée de chants. Elle sera accompagnée par une création sonore improvisée de Philippe Le Goff, compositeur dont les œuvres associent musique électronique et sons de l’Arctique.l À l’issue de la lecture, un entretien avec Bérengère Cournut permettra d’éclairer sa démarche et ses sources d’inspiration. Avec : Bérengère Cournut, Philippe Le Goff Plonger dans la matière du réel, c’est aussi ouvrir les portes de mondes peu connus. C’est ce à quoi nous invite Bérengère Cournut dans son roman De pierre et d’os, texte puissant qui emporte son lecteur aux confins de l’Arctique. À travers ce récit d’apprentissage onirique et documenté, l’autrice s’attache à donner une voix aux peuples ancestraux dont la parole a été occultée par le monde moderne. La lecture « A voix haute » donnera à entendre la poésie de ce texte, où la narration principale est entrecoupée de chants. Elle sera accompagnée par une création sonore improvisée de Philippe Le Goff, compositeur dont les œuvres associent musique électronique et sons de l’Arctique.l À l’issue de la lecture, un entretien avec Bérengère Cournut permettra d’éclairer sa démarche et ses sources d’inspiration. Avec : Bérengère Cournut, Philippe Le Goff   Festival Effractions - Journée du 1er mars https://webtv.bpi.fr/doc=15258 2020-06-25 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/15258/20200301-FesEffAR-AV02_02Bpi_vis.mp4 00:59:33 Le festival de littérature contemporaine de la Bpi explore les liens entre la littérature et le réel. Saisir l’épaisseur des choses, sa densité, restituer la réalité, voilà qui anime nombre d’écrivains contemporains et féconde leur écriture. Les auteurs invités d’Effractions nous réveillent, nous bousculent, nous interpellent sur l’état du monde, nous questionnent sur notre intimité, nos rêves et nos intentions. Avec : Guy Gunaratne, Sylvain Pattieu, Sylvie Gracia, Elise Nebout, Mathieu Palain, Hélène Gaudy, Laurent Demanze, Laurent Binet, Dominique Sylvain, Emmanuelle Pireyre, Jacques Testart Le festival de littérature contemporaine de la Bpi explore les liens entre la littérature et le réel. Saisir l’épaisseur des choses, sa densité, restituer la réalité, voilà qui anime nombre d’écrivains contemporains et féconde leur écriture. Les auteurs invités d’Effractions nous réveillent, nous bousculent, nous interpellent sur l’état du monde, nous questionnent sur notre intimité, nos rêves et nos intentions. Avec : Guy Gunaratne, Sylvain Pattieu, Sylvie Gracia, Elise Nebout, Mathieu Palain, Hélène Gaudy, Laurent Demanze, Laurent Binet, Dominique Sylvain, Emmanuelle Pireyre, Jacques Testart Le festival de littérature contemporaine de la Bpi explore les liens entre la littérature et le réel. Saisir l’épaisseur des choses, sa densité, restituer la réalité, voilà qui anime nombre d’écrivains contemporains et féconde leur écriture. Les auteurs invités d’Effractions nous réveillent, nous bousculent, nous interpellent sur l’état du monde, nous questionnent sur notre intimité, nos rêves et nos intentions. Avec : Guy Gunaratne, Sylvain Pattieu, Sylvie Gracia, Elise Nebout, Mathieu Palain, Hélène Gaudy, Laurent Demanze, Laurent Binet, Dominique Sylvain, Emmanuelle Pireyre, Jacques Testart   Festival Effractions - Journée du 28 février https://webtv.bpi.fr/doc=15241 2020-06-25 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/15241/20200228-FesEffAR-AV02_02Bpi_vis.mp4 00:56:10 Le festival de littérature contemporaine de la Bpi explore les liens entre la littérature et le réel. Saisir l’épaisseur des choses, sa densité, restituer la réalité, voilà qui anime nombre d’écrivains contemporains et féconde leur écriture. Les auteurs invités d’Effractions nous réveillent, nous bousculent, nous interpellent sur l’état du monde, nous questionnent sur notre intimité, nos rêves et nos intentions. Avec : Marie Cosnay, Eric Chauvier, Maylis de Kerangal, Sylvain Pattieu, Adrien Bosc, Kapka Kassabova, Olivier Weber Le festival de littérature contemporaine de la Bpi explore les liens entre la littérature et le réel. Saisir l’épaisseur des choses, sa densité, restituer la réalité, voilà qui anime nombre d’écrivains contemporains et féconde leur écriture. Les auteurs invités d’Effractions nous réveillent, nous bousculent, nous interpellent sur l’état du monde, nous questionnent sur notre intimité, nos rêves et nos intentions. Avec : Marie Cosnay, Eric Chauvier, Maylis de Kerangal, Sylvain Pattieu, Adrien Bosc, Kapka Kassabova, Olivier Weber Le festival de littérature contemporaine de la Bpi explore les liens entre la littérature et le réel. Saisir l’épaisseur des choses, sa densité, restituer la réalité, voilà qui anime nombre d’écrivains contemporains et féconde leur écriture. Les auteurs invités d’Effractions nous réveillent, nous bousculent, nous interpellent sur l’état du monde, nous questionnent sur notre intimité, nos rêves et nos intentions. Avec : Marie Cosnay, Eric Chauvier, Maylis de Kerangal, Sylvain Pattieu, Adrien Bosc, Kapka Kassabova, Olivier Weber   Rencontre avec Bérengère Cournut et Philippe Le Goff https://webtv.bpi.fr/doc=15254 2020-06-25 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/15254/20200227-FesEffAR-AV01_01Bpi_vis.mp4   Plonger dans la matière du réel, c’est aussi ouvrir les portes de mondes peu connus. C’est ce à quoi nous invite Bérengère Cournut dans son roman De pierre et d’os, texte puissant qui emporte son lecteur aux confins de l’Arctique. À travers ce récit d’apprentissage onirique et documenté, l’autrice s’attache à donner une voix aux peuples ancestraux dont la parole a été occultée par le monde moderne. La lecture « A voix haute » donnera à entendre la poésie de ce texte, où la narration principale est entrecoupée de chants. Elle sera accompagnée par une création sonore improvisée de Philippe Le Goff, compositeur dont les œuvres associent musique électronique et sons de l’Arctique.l À l’issue de la lecture, un entretien avec Bérengère Cournut permettra d’éclairer sa démarche et ses sources d’inspiration. Avec : Bérengère Cournut, Philippe Le Goff Plonger dans la matière du réel, c’est aussi ouvrir les portes de mondes peu connus. C’est ce à quoi nous invite Bérengère Cournut dans son roman De pierre et d’os, texte puissant qui emporte son lecteur aux confins de l’Arctique. À travers ce récit d’apprentissage onirique et documenté, l’autrice s’attache à donner une voix aux peuples ancestraux dont la parole a été occultée par le monde moderne. La lecture « A voix haute » donnera à entendre la poésie de ce texte, où la narration principale est entrecoupée de chants. Elle sera accompagnée par une création sonore improvisée de Philippe Le Goff, compositeur dont les œuvres associent musique électronique et sons de l’Arctique.l À l’issue de la lecture, un entretien avec Bérengère Cournut permettra d’éclairer sa démarche et ses sources d’inspiration. Avec : Bérengère Cournut, Philippe Le Goff Plonger dans la matière du réel, c’est aussi ouvrir les portes de mondes peu connus. C’est ce à quoi nous invite Bérengère Cournut dans son roman De pierre et d’os, texte puissant qui emporte son lecteur aux confins de l’Arctique. À travers ce récit d’apprentissage onirique et documenté, l’autrice s’attache à donner une voix aux peuples ancestraux dont la parole a été occultée par le monde moderne. La lecture « A voix haute » donnera à entendre la poésie de ce texte, où la narration principale est entrecoupée de chants. Elle sera accompagnée par une création sonore improvisée de Philippe Le Goff, compositeur dont les œuvres associent musique électronique et sons de l’Arctique.l À l’issue de la lecture, un entretien avec Bérengère Cournut permettra d’éclairer sa démarche et ses sources d’inspiration. Avec : Bérengère Cournut, Philippe Le Goff