BPI. Débats en ligne : Sciences et techniques https://webtv.bpi.fr FR Mon, 24 Jan 2022 21:42:08 +0100 Mon, 24 Jan 2022 21:42:08 +0100 https://webtv.bpi.fr/design/images/logo_bpi.jpg Bibliothèque publique d'information. Débats en ligne https://webtv.bpi.fr Bibliothèque publique d'information Bibliothèque publique d'information Sciences et techniques Sciences et techniques 5G, semi-conducteurs, satellites https://webtv.bpi.fr/doc=17855 2022-01-05 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/17855/20211213DipChiAR-AU01_01Bpi.mp3 01:54:38 Lancé en 2015, le plan Made in China 2025 vise à hisser la Chine en tête de dix secteurs-clefs des technologies d’avenir. Depuis lors, elle investit massivement dans les réseaux 5G, domine le marché de la vidéosurveillance, développe son propre système satellitaire Beidou, envoie des sondes sur la Lune et sur Mars… Quelles conséquences de ces avancées technologiques sur le plan géostratégique ? Lui permettront-elles d’accélérer la modernisation et l’exportation de ses capacités militaires dans les prochaines années ? La Chine peut-elle désormais être considérée comme une puissance spatiale ? Avec : Juliette Genevaz, Mathieu Duchâtel Lancé en 2015, le plan Made in China 2025 vise à hisser la Chine en tête de dix secteurs-clefs des technologies d’avenir. Depuis lors, elle investit massivement dans les réseaux 5G, domine le marché de la vidéosurveillance, développe son propre système satellitaire Beidou, envoie des sondes sur la Lune et sur Mars… Quelles conséquences de ces avancées technologiques sur le plan géostratégique ? Lui permettront-elles d’accélérer la modernisation et l’exportation de ses capacités militaires dans les prochaines années ? La Chine peut-elle désormais être considérée comme une puissance spatiale ? Avec : Juliette Genevaz, Mathieu Duchâtel Lancé en 2015, le plan Made in China 2025 vise à hisser la Chine en tête de dix secteurs-clefs des technologies d’avenir. Depuis lors, elle investit massivement dans les réseaux 5G, domine le marché de la vidéosurveillance, développe son propre système satellitaire Beidou, envoie des sondes sur la Lune et sur Mars… Quelles conséquences de ces avancées technologiques sur le plan géostratégique ? Lui permettront-elles d’accélérer la modernisation et l’exportation de ses capacités militaires dans les prochaines années ? La Chine peut-elle désormais être considérée comme une puissance spatiale ? Avec : Juliette Genevaz, Mathieu Duchâtel   Nature et mondes virtuels https://webtv.bpi.fr/doc=17759 2021-11-29 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/17759/20210925-PreStaAR-AU01_05Bpi.mp3 00:35:18 Quel rapport peut-on établir entre le vivant et le jeu vidéo ? Eric Chahi parle du jeu Paper Beast qui aborde la question du vivant et de son environnement. Avec : Eric Chahi Quel rapport peut-on établir entre le vivant et le jeu vidéo ? Eric Chahi parle du jeu Paper Beast qui aborde la question du vivant et de son environnement. Avec : Eric Chahi Quel rapport peut-on établir entre le vivant et le jeu vidéo ? Eric Chahi parle du jeu Paper Beast qui aborde la question du vivant et de son environnement. Avec : Eric Chahi   Les enjeux du changement climatique https://webtv.bpi.fr/doc=17690 2021-10-14 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/17690/20211001-_ForEnvAR-AU01_02Bpi.mp3 02:17:42 Alors que la tentation du déni ou du fatalisme est grande, comment l’énoncé des données scientifiques peuvent-elles convaincre qu’une action de tous est possible pour éviter le pire en matière de changement climatique et de biodiversité ? Comment la mise en perspective historique peut-elle éclairer des pistes de projection dans l’avenir ? Avec : Hervé Le Treut, Christophe Bonneuil, Anne-Caroline Prévot Alors que la tentation du déni ou du fatalisme est grande, comment l’énoncé des données scientifiques peuvent-elles convaincre qu’une action de tous est possible pour éviter le pire en matière de changement climatique et de biodiversité ? Comment la mise en perspective historique peut-elle éclairer des pistes de projection dans l’avenir ? Avec : Hervé Le Treut, Christophe Bonneuil, Anne-Caroline Prévot Alors que la tentation du déni ou du fatalisme est grande, comment l’énoncé des données scientifiques peuvent-elles convaincre qu’une action de tous est possible pour éviter le pire en matière de changement climatique et de biodiversité ? Comment la mise en perspective historique peut-elle éclairer des pistes de projection dans l’avenir ? Avec : Hervé Le Treut, Christophe Bonneuil, Anne-Caroline Prévot   Transports et environnement : quelles mobilités pour demain ? https://webtv.bpi.fr/doc=17499 2021-07-22 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/17499/20210520-VivDurAR-AU01_01Bpi.mp3 01:14:22 Au niveau mondial, la moitié des émissions de gaz polluants et le tiers des gaz à effet de serre sont dus aux transports motorisés. Quels moyens de transports privilégier pour limiter la dépendance aux énergies fossiles et réduire les émissions de CO2 ? Le développement des transports collectifs et la recherche sur les nouveaux véhicules (véhicule autonome, motorisation électrique ou à l’hydrogène) peuvent-ils suffire à réduire significativement la pollution atmosphérique et sonore ? Doit-on aller plus loin pour limiter la circulation des véhicules les plus polluants ? Avec : Vincent Kaufmann, Laurent Castaignède Au niveau mondial, la moitié des émissions de gaz polluants et le tiers des gaz à effet de serre sont dus aux transports motorisés. Quels moyens de transports privilégier pour limiter la dépendance aux énergies fossiles et réduire les émissions de CO2 ? Le développement des transports collectifs et la recherche sur les nouveaux véhicules (véhicule autonome, motorisation électrique ou à l’hydrogène) peuvent-ils suffire à réduire significativement la pollution atmosphérique et sonore ? Doit-on aller plus loin pour limiter la circulation des véhicules les plus polluants ? Avec : Vincent Kaufmann, Laurent Castaignède Au niveau mondial, la moitié des émissions de gaz polluants et le tiers des gaz à effet de serre sont dus aux transports motorisés. Quels moyens de transports privilégier pour limiter la dépendance aux énergies fossiles et réduire les émissions de CO2 ? Le développement des transports collectifs et la recherche sur les nouveaux véhicules (véhicule autonome, motorisation électrique ou à l’hydrogène) peuvent-ils suffire à réduire significativement la pollution atmosphérique et sonore ? Doit-on aller plus loin pour limiter la circulation des véhicules les plus polluants ? Avec : Vincent Kaufmann, Laurent Castaignède   Quels métiers pour les ingénieurs de demain ? https://webtv.bpi.fr/doc=16852 2021-02-10 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/16852/20210204-IngDemAR-AV01_01Bpi_vis.mp4 01:16:01 Aujourd’hui pour de plus en plus d’élèves-ingénier(e)s, la qualité et le sens du travail sont primordiaux. On constate depuis quelques années une évolution dans leur choix de carrière, puisque nombre d’entre eux préfèrent se tourner vers des petites structures à taille humaine plutôt que de travailler dans des grands groupes. Comment expliquer cette évolution ? Cette génération, consciente d’avoir un rôle à jouer dans la société, s’interroge afin de mettre la technologie au service de l’intérêt général. Comment trouver alors un cadre de travail en adéquation avec des aspirations telles que l’écologie et le développement durable ? Quelles sont les formations pour ces ingénieurs de demain ? Avec : Clémence Vorreux, Philippe Drobinski Aujourd’hui pour de plus en plus d’élèves-ingénier(e)s, la qualité et le sens du travail sont primordiaux. On constate depuis quelques années une évolution dans leur choix de carrière, puisque nombre d’entre eux préfèrent se tourner vers des petites structures à taille humaine plutôt que de travailler dans des grands groupes. Comment expliquer cette évolution ? Cette génération, consciente d’avoir un rôle à jouer dans la société, s’interroge afin de mettre la technologie au service de l’intérêt général. Comment trouver alors un cadre de travail en adéquation avec des aspirations telles que l’écologie et le développement durable ? Quelles sont les formations pour ces ingénieurs de demain ? Avec : Clémence Vorreux, Philippe Drobinski Aujourd’hui pour de plus en plus d’élèves-ingénier(e)s, la qualité et le sens du travail sont primordiaux. On constate depuis quelques années une évolution dans leur choix de carrière, puisque nombre d’entre eux préfèrent se tourner vers des petites structures à taille humaine plutôt que de travailler dans des grands groupes. Comment expliquer cette évolution ? Cette génération, consciente d’avoir un rôle à jouer dans la société, s’interroge afin de mettre la technologie au service de l’intérêt général. Comment trouver alors un cadre de travail en adéquation avec des aspirations telles que l’écologie et le développement durable ? Quelles sont les formations pour ces ingénieurs de demain ? Avec : Clémence Vorreux, Philippe Drobinski   Quels métiers pour les ingénieurs de demain ? https://webtv.bpi.fr/doc=16852 2021-02-10 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/16852/20210204-IngDemAR-AU01_01Bpi.mp3 01:16:01 Aujourd’hui pour de plus en plus d’élèves-ingénier(e)s, la qualité et le sens du travail sont primordiaux. On constate depuis quelques années une évolution dans leur choix de carrière, puisque nombre d’entre eux préfèrent se tourner vers des petites structures à taille humaine plutôt que de travailler dans des grands groupes. Comment expliquer cette évolution ? Cette génération, consciente d’avoir un rôle à jouer dans la société, s’interroge afin de mettre la technologie au service de l’intérêt général. Comment trouver alors un cadre de travail en adéquation avec des aspirations telles que l’écologie et le développement durable ? Quelles sont les formations pour ces ingénieurs de demain ? Avec : Clémence Vorreux, Philippe Drobinski Aujourd’hui pour de plus en plus d’élèves-ingénier(e)s, la qualité et le sens du travail sont primordiaux. On constate depuis quelques années une évolution dans leur choix de carrière, puisque nombre d’entre eux préfèrent se tourner vers des petites structures à taille humaine plutôt que de travailler dans des grands groupes. Comment expliquer cette évolution ? Cette génération, consciente d’avoir un rôle à jouer dans la société, s’interroge afin de mettre la technologie au service de l’intérêt général. Comment trouver alors un cadre de travail en adéquation avec des aspirations telles que l’écologie et le développement durable ? Quelles sont les formations pour ces ingénieurs de demain ? Avec : Clémence Vorreux, Philippe Drobinski Aujourd’hui pour de plus en plus d’élèves-ingénier(e)s, la qualité et le sens du travail sont primordiaux. On constate depuis quelques années une évolution dans leur choix de carrière, puisque nombre d’entre eux préfèrent se tourner vers des petites structures à taille humaine plutôt que de travailler dans des grands groupes. Comment expliquer cette évolution ? Cette génération, consciente d’avoir un rôle à jouer dans la société, s’interroge afin de mettre la technologie au service de l’intérêt général. Comment trouver alors un cadre de travail en adéquation avec des aspirations telles que l’écologie et le développement durable ? Quelles sont les formations pour ces ingénieurs de demain ? Avec : Clémence Vorreux, Philippe Drobinski   Qu'est-ce que la pandémie a appris à la science ? https://webtv.bpi.fr/doc=16762 2020-12-30 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/16762/20201109-PanSciAR-AU01_01Bpi.mp3 00:58:37 Comment les chercheurs et les chercheuses, au sein des laboratoires de recherche se sont organisés pour comprendre la Covid-19 ? Comment ont-ils dû faire évoluer leurs méthodes pour lutter contre la propagation du coronavirus ? Et comment expliquer à des adolescents les enjeux liés à l’épidémie ? Avec : Eric D'ortenzio, France Mentré, Valérie Lallemand Breitenbach Comment les chercheurs et les chercheuses, au sein des laboratoires de recherche se sont organisés pour comprendre la Covid-19 ? Comment ont-ils dû faire évoluer leurs méthodes pour lutter contre la propagation du coronavirus ? Et comment expliquer à des adolescents les enjeux liés à l’épidémie ? Avec : Eric D'ortenzio, France Mentré, Valérie Lallemand Breitenbach Comment les chercheurs et les chercheuses, au sein des laboratoires de recherche se sont organisés pour comprendre la Covid-19 ? Comment ont-ils dû faire évoluer leurs méthodes pour lutter contre la propagation du coronavirus ? Et comment expliquer à des adolescents les enjeux liés à l’épidémie ? Avec : Eric D'ortenzio, France Mentré, Valérie Lallemand Breitenbach   Qu'est-ce que la pandémie a appris à la science ? https://webtv.bpi.fr/doc=16762 2020-12-30 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/16762/20201109-PanSciAR-AV01_01Bpi_vis.mp4 00:58:37 Comment les chercheurs et les chercheuses, au sein des laboratoires de recherche se sont organisés pour comprendre la Covid-19 ? Comment ont-ils dû faire évoluer leurs méthodes pour lutter contre la propagation du coronavirus ? Et comment expliquer à des adolescents les enjeux liés à l’épidémie ? Avec : Eric D'ortenzio, France Mentré, Valérie Lallemand Breitenbach Comment les chercheurs et les chercheuses, au sein des laboratoires de recherche se sont organisés pour comprendre la Covid-19 ? Comment ont-ils dû faire évoluer leurs méthodes pour lutter contre la propagation du coronavirus ? Et comment expliquer à des adolescents les enjeux liés à l’épidémie ? Avec : Eric D'ortenzio, France Mentré, Valérie Lallemand Breitenbach Comment les chercheurs et les chercheuses, au sein des laboratoires de recherche se sont organisés pour comprendre la Covid-19 ? Comment ont-ils dû faire évoluer leurs méthodes pour lutter contre la propagation du coronavirus ? Et comment expliquer à des adolescents les enjeux liés à l’épidémie ? Avec : Eric D'ortenzio, France Mentré, Valérie Lallemand Breitenbach   Entretien avec Michel Agier https://webtv.bpi.fr/doc=16763 2020-12-11 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/16763/20201123-LirMonAR-AV01_01Bpi_vis.mp4 00:46:49 Que devient notre monde commun par temps de catastrophe ? Anthropologue, Michel Agier a beaucoup enquêté en Afrique et en Amérique latine. C’est cependant à Paris, un terrain de recherche inattendu, qu’il a écrit « Vivre avec des épouvantails » (Octobre 2020, éditions Premier Parallèle), au moment où nos repères connus semblaient se volatiliser sous les effets du coronavirus. Reliés les uns aux autres, du marché humide de Wuhan aux mégalopoles américaines en passant par les vieilles villes d’Europe, nous formons une société mondiale dont les corps sont les nouvelles frontières. Et dans ce nouveau rapport aux corps et aux autres, c’est un retour des grandes « peurs cosmiques » qui se joue, ces peurs fondamentales et immémoriales qui disent la vulnérabilité du vivant. Avec : Michel Agier Que devient notre monde commun par temps de catastrophe ? Anthropologue, Michel Agier a beaucoup enquêté en Afrique et en Amérique latine. C’est cependant à Paris, un terrain de recherche inattendu, qu’il a écrit « Vivre avec des épouvantails » (Octobre 2020, éditions Premier Parallèle), au moment où nos repères connus semblaient se volatiliser sous les effets du coronavirus. Reliés les uns aux autres, du marché humide de Wuhan aux mégalopoles américaines en passant par les vieilles villes d’Europe, nous formons une société mondiale dont les corps sont les nouvelles frontières. Et dans ce nouveau rapport aux corps et aux autres, c’est un retour des grandes « peurs cosmiques » qui se joue, ces peurs fondamentales et immémoriales qui disent la vulnérabilité du vivant. Avec : Michel Agier Que devient notre monde commun par temps de catastrophe ? Anthropologue, Michel Agier a beaucoup enquêté en Afrique et en Amérique latine. C’est cependant à Paris, un terrain de recherche inattendu, qu’il a écrit « Vivre avec des épouvantails » (Octobre 2020, éditions Premier Parallèle), au moment où nos repères connus semblaient se volatiliser sous les effets du coronavirus. Reliés les uns aux autres, du marché humide de Wuhan aux mégalopoles américaines en passant par les vieilles villes d’Europe, nous formons une société mondiale dont les corps sont les nouvelles frontières. Et dans ce nouveau rapport aux corps et aux autres, c’est un retour des grandes « peurs cosmiques » qui se joue, ces peurs fondamentales et immémoriales qui disent la vulnérabilité du vivant. Avec : Michel Agier   Entretien avec Michel Agier https://webtv.bpi.fr/doc=16763 2020-12-11 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/16763/20201123-LirMonAR-AU01_01Bpi.mp3 00:46:49 Que devient notre monde commun par temps de catastrophe ? Anthropologue, Michel Agier a beaucoup enquêté en Afrique et en Amérique latine. C’est cependant à Paris, un terrain de recherche inattendu, qu’il a écrit « Vivre avec des épouvantails » (Octobre 2020, éditions Premier Parallèle), au moment où nos repères connus semblaient se volatiliser sous les effets du coronavirus. Reliés les uns aux autres, du marché humide de Wuhan aux mégalopoles américaines en passant par les vieilles villes d’Europe, nous formons une société mondiale dont les corps sont les nouvelles frontières. Et dans ce nouveau rapport aux corps et aux autres, c’est un retour des grandes « peurs cosmiques » qui se joue, ces peurs fondamentales et immémoriales qui disent la vulnérabilité du vivant. Avec : Michel Agier Que devient notre monde commun par temps de catastrophe ? Anthropologue, Michel Agier a beaucoup enquêté en Afrique et en Amérique latine. C’est cependant à Paris, un terrain de recherche inattendu, qu’il a écrit « Vivre avec des épouvantails » (Octobre 2020, éditions Premier Parallèle), au moment où nos repères connus semblaient se volatiliser sous les effets du coronavirus. Reliés les uns aux autres, du marché humide de Wuhan aux mégalopoles américaines en passant par les vieilles villes d’Europe, nous formons une société mondiale dont les corps sont les nouvelles frontières. Et dans ce nouveau rapport aux corps et aux autres, c’est un retour des grandes « peurs cosmiques » qui se joue, ces peurs fondamentales et immémoriales qui disent la vulnérabilité du vivant. Avec : Michel Agier Que devient notre monde commun par temps de catastrophe ? Anthropologue, Michel Agier a beaucoup enquêté en Afrique et en Amérique latine. C’est cependant à Paris, un terrain de recherche inattendu, qu’il a écrit « Vivre avec des épouvantails » (Octobre 2020, éditions Premier Parallèle), au moment où nos repères connus semblaient se volatiliser sous les effets du coronavirus. Reliés les uns aux autres, du marché humide de Wuhan aux mégalopoles américaines en passant par les vieilles villes d’Europe, nous formons une société mondiale dont les corps sont les nouvelles frontières. Et dans ce nouveau rapport aux corps et aux autres, c’est un retour des grandes « peurs cosmiques » qui se joue, ces peurs fondamentales et immémoriales qui disent la vulnérabilité du vivant. Avec : Michel Agier