BPI. Débats en ligne : Politique https://webtv.bpi.fr FR Thu, 01 Oct 2020 14:54:47 +0100 Thu, 01 Oct 2020 14:54:47 +0100 https://webtv.bpi.fr/design/images/logo_bpi.jpg Bibliothèque publique d'information. Débats en ligne https://webtv.bpi.fr Bibliothèque publique d'information Bibliothèque publique d'information Politique Politique Le virus à la une https://webtv.bpi.fr/doc=15928 2020-09-28 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/15928/20200914-LirMonAR-AU01_01Bpi.mp3   La crise sanitaire que nous venons de traverser a bouleversé nos vies. Son caractère inédit et le sentiment d’insécurité qu’elle a engendré a amplifié notre soif d’information en direct et en continu : enfermés chez nous, coupés de notre vie sociale nous avons passé beaucoup de temps devant nos écrans à guetter la moindre nouvelle qui pourrait changer la donne. De l’autre côté de l’écran, les professionnels de l’information mettaient tout en place pour répondre à cette attente dans des conditions sans précédent. Comment les rédactions ont-elles réorganisé leurs modalités de travail ? Quels nouveaux formats ont-elles adopté pour réagir à l’urgence de la situation ? Pour répondre à ces questions nous avons convié les représentants de différents médias : journaux, radio et revues. Avec : Hélène Bekmezian, Fabrice Rousselot, Philippe Lefébure La crise sanitaire que nous venons de traverser a bouleversé nos vies. Son caractère inédit et le sentiment d’insécurité qu’elle a engendré a amplifié notre soif d’information en direct et en continu : enfermés chez nous, coupés de notre vie sociale nous avons passé beaucoup de temps devant nos écrans à guetter la moindre nouvelle qui pourrait changer la donne. De l’autre côté de l’écran, les professionnels de l’information mettaient tout en place pour répondre à cette attente dans des conditions sans précédent. Comment les rédactions ont-elles réorganisé leurs modalités de travail ? Quels nouveaux formats ont-elles adopté pour réagir à l’urgence de la situation ? Pour répondre à ces questions nous avons convié les représentants de différents médias : journaux, radio et revues. Avec : Hélène Bekmezian, Fabrice Rousselot, Philippe Lefébure La crise sanitaire que nous venons de traverser a bouleversé nos vies. Son caractère inédit et le sentiment d’insécurité qu’elle a engendré a amplifié notre soif d’information en direct et en continu : enfermés chez nous, coupés de notre vie sociale nous avons passé beaucoup de temps devant nos écrans à guetter la moindre nouvelle qui pourrait changer la donne. De l’autre côté de l’écran, les professionnels de l’information mettaient tout en place pour répondre à cette attente dans des conditions sans précédent. Comment les rédactions ont-elles réorganisé leurs modalités de travail ? Quels nouveaux formats ont-elles adopté pour réagir à l’urgence de la situation ? Pour répondre à ces questions nous avons convié les représentants de différents médias : journaux, radio et revues. Avec : Hélène Bekmezian, Fabrice Rousselot, Philippe Lefébure   Le virus à la une https://webtv.bpi.fr/doc=15928 2020-09-28 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/15928/20200914-LirMonAR-AV01_01Bpi_vis.mp4   La crise sanitaire que nous venons de traverser a bouleversé nos vies. Son caractère inédit et le sentiment d’insécurité qu’elle a engendré a amplifié notre soif d’information en direct et en continu : enfermés chez nous, coupés de notre vie sociale nous avons passé beaucoup de temps devant nos écrans à guetter la moindre nouvelle qui pourrait changer la donne. De l’autre côté de l’écran, les professionnels de l’information mettaient tout en place pour répondre à cette attente dans des conditions sans précédent. Comment les rédactions ont-elles réorganisé leurs modalités de travail ? Quels nouveaux formats ont-elles adopté pour réagir à l’urgence de la situation ? Pour répondre à ces questions nous avons convié les représentants de différents médias : journaux, radio et revues. Avec : Hélène Bekmezian, Fabrice Rousselot, Philippe Lefébure La crise sanitaire que nous venons de traverser a bouleversé nos vies. Son caractère inédit et le sentiment d’insécurité qu’elle a engendré a amplifié notre soif d’information en direct et en continu : enfermés chez nous, coupés de notre vie sociale nous avons passé beaucoup de temps devant nos écrans à guetter la moindre nouvelle qui pourrait changer la donne. De l’autre côté de l’écran, les professionnels de l’information mettaient tout en place pour répondre à cette attente dans des conditions sans précédent. Comment les rédactions ont-elles réorganisé leurs modalités de travail ? Quels nouveaux formats ont-elles adopté pour réagir à l’urgence de la situation ? Pour répondre à ces questions nous avons convié les représentants de différents médias : journaux, radio et revues. Avec : Hélène Bekmezian, Fabrice Rousselot, Philippe Lefébure La crise sanitaire que nous venons de traverser a bouleversé nos vies. Son caractère inédit et le sentiment d’insécurité qu’elle a engendré a amplifié notre soif d’information en direct et en continu : enfermés chez nous, coupés de notre vie sociale nous avons passé beaucoup de temps devant nos écrans à guetter la moindre nouvelle qui pourrait changer la donne. De l’autre côté de l’écran, les professionnels de l’information mettaient tout en place pour répondre à cette attente dans des conditions sans précédent. Comment les rédactions ont-elles réorganisé leurs modalités de travail ? Quels nouveaux formats ont-elles adopté pour réagir à l’urgence de la situation ? Pour répondre à ces questions nous avons convié les représentants de différents médias : journaux, radio et revues. Avec : Hélène Bekmezian, Fabrice Rousselot, Philippe Lefébure   Le virus à la une https://webtv.bpi.fr/doc=15928 2020-09-28 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/15928/20200914-LirMonAR-AV01_01Bpi_vis.mp4   La crise sanitaire que nous venons de traverser a bouleversé nos vies. Son caractère inédit et le sentiment d’insécurité qu’elle a engendré a amplifié notre soif d’information en direct et en continu : enfermés chez nous, coupés de notre vie sociale nous avons passé beaucoup de temps devant nos écrans à guetter la moindre nouvelle qui pourrait changer la donne. De l’autre côté de l’écran, les professionnels de l’information mettaient tout en place pour répondre à cette attente dans des conditions sans précédent. Comment les rédactions ont-elles réorganisé leurs modalités de travail ? Quels nouveaux formats ont-elles adopté pour réagir à l’urgence de la situation ? Pour répondre à ces questions nous avons convié les représentants de différents médias : journaux, radio et revues. Avec : Hélène Bekmezian, Fabrice Rousselot, Philippe Lefébure La crise sanitaire que nous venons de traverser a bouleversé nos vies. Son caractère inédit et le sentiment d’insécurité qu’elle a engendré a amplifié notre soif d’information en direct et en continu : enfermés chez nous, coupés de notre vie sociale nous avons passé beaucoup de temps devant nos écrans à guetter la moindre nouvelle qui pourrait changer la donne. De l’autre côté de l’écran, les professionnels de l’information mettaient tout en place pour répondre à cette attente dans des conditions sans précédent. Comment les rédactions ont-elles réorganisé leurs modalités de travail ? Quels nouveaux formats ont-elles adopté pour réagir à l’urgence de la situation ? Pour répondre à ces questions nous avons convié les représentants de différents médias : journaux, radio et revues. Avec : Hélène Bekmezian, Fabrice Rousselot, Philippe Lefébure La crise sanitaire que nous venons de traverser a bouleversé nos vies. Son caractère inédit et le sentiment d’insécurité qu’elle a engendré a amplifié notre soif d’information en direct et en continu : enfermés chez nous, coupés de notre vie sociale nous avons passé beaucoup de temps devant nos écrans à guetter la moindre nouvelle qui pourrait changer la donne. De l’autre côté de l’écran, les professionnels de l’information mettaient tout en place pour répondre à cette attente dans des conditions sans précédent. Comment les rédactions ont-elles réorganisé leurs modalités de travail ? Quels nouveaux formats ont-elles adopté pour réagir à l’urgence de la situation ? Pour répondre à ces questions nous avons convié les représentants de différents médias : journaux, radio et revues. Avec : Hélène Bekmezian, Fabrice Rousselot, Philippe Lefébure   Après le débat, qui décide ? https://webtv.bpi.fr/doc=15193 2020-02-19 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/15193/20200210-DemParAR-AV01_01Bpi_vis.mp4 01:23:42 Si les attentes de davantage de participation dans les instances politiques peuvent définir les conditions du débat, elles ne précisent pas qui décide en dernier ressort. Comment s’articulent délibération collective et décision politique ? Seuls les représentants élus peuvent-ils décider pour tout le monde ? Les citoyens sollicités pour se concerter lors d’un débat peuvent-ils prendre les décisions politiques qui en résultent ? En-ont-ils la légitimité ? Avec : Laurence Monnoyer-Smith, Ilaria Casillo Si les attentes de davantage de participation dans les instances politiques peuvent définir les conditions du débat, elles ne précisent pas qui décide en dernier ressort. Comment s’articulent délibération collective et décision politique ? Seuls les représentants élus peuvent-ils décider pour tout le monde ? Les citoyens sollicités pour se concerter lors d’un débat peuvent-ils prendre les décisions politiques qui en résultent ? En-ont-ils la légitimité ? Avec : Laurence Monnoyer-Smith, Ilaria Casillo Si les attentes de davantage de participation dans les instances politiques peuvent définir les conditions du débat, elles ne précisent pas qui décide en dernier ressort. Comment s’articulent délibération collective et décision politique ? Seuls les représentants élus peuvent-ils décider pour tout le monde ? Les citoyens sollicités pour se concerter lors d’un débat peuvent-ils prendre les décisions politiques qui en résultent ? En-ont-ils la légitimité ? Avec : Laurence Monnoyer-Smith, Ilaria Casillo   Après le débat, qui décide ? https://webtv.bpi.fr/doc=15193 2020-02-19 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/15193/20200210-DemParAR-AU01_01Bpi.mp3 01:23:42 Si les attentes de davantage de participation dans les instances politiques peuvent définir les conditions du débat, elles ne précisent pas qui décide en dernier ressort. Comment s’articulent délibération collective et décision politique ? Seuls les représentants élus peuvent-ils décider pour tout le monde ? Les citoyens sollicités pour se concerter lors d’un débat peuvent-ils prendre les décisions politiques qui en résultent ? En-ont-ils la légitimité ? Avec : Laurence Monnoyer-Smith, Ilaria Casillo Si les attentes de davantage de participation dans les instances politiques peuvent définir les conditions du débat, elles ne précisent pas qui décide en dernier ressort. Comment s’articulent délibération collective et décision politique ? Seuls les représentants élus peuvent-ils décider pour tout le monde ? Les citoyens sollicités pour se concerter lors d’un débat peuvent-ils prendre les décisions politiques qui en résultent ? En-ont-ils la légitimité ? Avec : Laurence Monnoyer-Smith, Ilaria Casillo Si les attentes de davantage de participation dans les instances politiques peuvent définir les conditions du débat, elles ne précisent pas qui décide en dernier ressort. Comment s’articulent délibération collective et décision politique ? Seuls les représentants élus peuvent-ils décider pour tout le monde ? Les citoyens sollicités pour se concerter lors d’un débat peuvent-ils prendre les décisions politiques qui en résultent ? En-ont-ils la légitimité ? Avec : Laurence Monnoyer-Smith, Ilaria Casillo   Après le débat, qui décide ? https://webtv.bpi.fr/doc=15193 2020-02-19 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/15193/20200210-DemParAR-AV01_01Bpi_vis.mp4 01:23:42 Si les attentes de davantage de participation dans les instances politiques peuvent définir les conditions du débat, elles ne précisent pas qui décide en dernier ressort. Comment s’articulent délibération collective et décision politique ? Seuls les représentants élus peuvent-ils décider pour tout le monde ? Les citoyens sollicités pour se concerter lors d’un débat peuvent-ils prendre les décisions politiques qui en résultent ? En-ont-ils la légitimité ? Avec : Laurence Monnoyer-Smith, Ilaria Casillo Si les attentes de davantage de participation dans les instances politiques peuvent définir les conditions du débat, elles ne précisent pas qui décide en dernier ressort. Comment s’articulent délibération collective et décision politique ? Seuls les représentants élus peuvent-ils décider pour tout le monde ? Les citoyens sollicités pour se concerter lors d’un débat peuvent-ils prendre les décisions politiques qui en résultent ? En-ont-ils la légitimité ? Avec : Laurence Monnoyer-Smith, Ilaria Casillo Si les attentes de davantage de participation dans les instances politiques peuvent définir les conditions du débat, elles ne précisent pas qui décide en dernier ressort. Comment s’articulent délibération collective et décision politique ? Seuls les représentants élus peuvent-ils décider pour tout le monde ? Les citoyens sollicités pour se concerter lors d’un débat peuvent-ils prendre les décisions politiques qui en résultent ? En-ont-ils la légitimité ? Avec : Laurence Monnoyer-Smith, Ilaria Casillo   Le monde est-il devenu fou ? https://webtv.bpi.fr/doc=15134 2020-01-16 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/15134/20191202-MonFilAR-AV01_01Bpi_vis.mp4 01:35:01 La fin de l’Histoire annoncée en 1992 n’a pas eu lieu ; le monde semble en revanche prendre des directions toujours plus imprévisibles. Les questions de l’énergie, du climat, des espaces communs et de la défense, aussi bien que les changements des accords internationaux, ébranlent les fondements de la géopolitique. Folie généralisée ou remise en cause des modèles établis ? Cette rencontre abordera ces transformations ou ces métamorphoses à travers l’analyse de quelques-uns des enjeux internationaux majeurs du monde d’aujourd’hui. Avec : Nicole Gnesotto, Thomas Gomart, Laurent Cléry La fin de l’Histoire annoncée en 1992 n’a pas eu lieu ; le monde semble en revanche prendre des directions toujours plus imprévisibles. Les questions de l’énergie, du climat, des espaces communs et de la défense, aussi bien que les changements des accords internationaux, ébranlent les fondements de la géopolitique. Folie généralisée ou remise en cause des modèles établis ? Cette rencontre abordera ces transformations ou ces métamorphoses à travers l’analyse de quelques-uns des enjeux internationaux majeurs du monde d’aujourd’hui. Avec : Nicole Gnesotto, Thomas Gomart, Laurent Cléry La fin de l’Histoire annoncée en 1992 n’a pas eu lieu ; le monde semble en revanche prendre des directions toujours plus imprévisibles. Les questions de l’énergie, du climat, des espaces communs et de la défense, aussi bien que les changements des accords internationaux, ébranlent les fondements de la géopolitique. Folie généralisée ou remise en cause des modèles établis ? Cette rencontre abordera ces transformations ou ces métamorphoses à travers l’analyse de quelques-uns des enjeux internationaux majeurs du monde d’aujourd’hui. Avec : Nicole Gnesotto, Thomas Gomart, Laurent Cléry   Le monde est-il devenu fou ? https://webtv.bpi.fr/doc=15134 2020-01-16 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/15134/20191202-MonFilAR-AV01_01Bpi_vis.mp4 01:35:01 La fin de l’Histoire annoncée en 1992 n’a pas eu lieu ; le monde semble en revanche prendre des directions toujours plus imprévisibles. Les questions de l’énergie, du climat, des espaces communs et de la défense, aussi bien que les changements des accords internationaux, ébranlent les fondements de la géopolitique. Folie généralisée ou remise en cause des modèles établis ? Cette rencontre abordera ces transformations ou ces métamorphoses à travers l’analyse de quelques-uns des enjeux internationaux majeurs du monde d’aujourd’hui. Avec : Nicole Gnesotto, Thomas Gomart, Laurent Cléry La fin de l’Histoire annoncée en 1992 n’a pas eu lieu ; le monde semble en revanche prendre des directions toujours plus imprévisibles. Les questions de l’énergie, du climat, des espaces communs et de la défense, aussi bien que les changements des accords internationaux, ébranlent les fondements de la géopolitique. Folie généralisée ou remise en cause des modèles établis ? Cette rencontre abordera ces transformations ou ces métamorphoses à travers l’analyse de quelques-uns des enjeux internationaux majeurs du monde d’aujourd’hui. Avec : Nicole Gnesotto, Thomas Gomart, Laurent Cléry La fin de l’Histoire annoncée en 1992 n’a pas eu lieu ; le monde semble en revanche prendre des directions toujours plus imprévisibles. Les questions de l’énergie, du climat, des espaces communs et de la défense, aussi bien que les changements des accords internationaux, ébranlent les fondements de la géopolitique. Folie généralisée ou remise en cause des modèles établis ? Cette rencontre abordera ces transformations ou ces métamorphoses à travers l’analyse de quelques-uns des enjeux internationaux majeurs du monde d’aujourd’hui. Avec : Nicole Gnesotto, Thomas Gomart, Laurent Cléry   Le monde est-il devenu fou ? https://webtv.bpi.fr/doc=15134 2020-01-16 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/15134/20191202-MonFilAR-AU01_01Bpi.mp3 01:35:01 La fin de l’Histoire annoncée en 1992 n’a pas eu lieu ; le monde semble en revanche prendre des directions toujours plus imprévisibles. Les questions de l’énergie, du climat, des espaces communs et de la défense, aussi bien que les changements des accords internationaux, ébranlent les fondements de la géopolitique. Folie généralisée ou remise en cause des modèles établis ? Cette rencontre abordera ces transformations ou ces métamorphoses à travers l’analyse de quelques-uns des enjeux internationaux majeurs du monde d’aujourd’hui. Avec : Nicole Gnesotto, Thomas Gomart, Laurent Cléry La fin de l’Histoire annoncée en 1992 n’a pas eu lieu ; le monde semble en revanche prendre des directions toujours plus imprévisibles. Les questions de l’énergie, du climat, des espaces communs et de la défense, aussi bien que les changements des accords internationaux, ébranlent les fondements de la géopolitique. Folie généralisée ou remise en cause des modèles établis ? Cette rencontre abordera ces transformations ou ces métamorphoses à travers l’analyse de quelques-uns des enjeux internationaux majeurs du monde d’aujourd’hui. Avec : Nicole Gnesotto, Thomas Gomart, Laurent Cléry La fin de l’Histoire annoncée en 1992 n’a pas eu lieu ; le monde semble en revanche prendre des directions toujours plus imprévisibles. Les questions de l’énergie, du climat, des espaces communs et de la défense, aussi bien que les changements des accords internationaux, ébranlent les fondements de la géopolitique. Folie généralisée ou remise en cause des modèles établis ? Cette rencontre abordera ces transformations ou ces métamorphoses à travers l’analyse de quelques-uns des enjeux internationaux majeurs du monde d’aujourd’hui. Avec : Nicole Gnesotto, Thomas Gomart, Laurent Cléry   Politique(s) et bibliothèques https://webtv.bpi.fr/doc=15135 2020-01-14 https://webtv.bpi.fr/download/podcast/15135/20191121-JouEtuAR-AU01_02Bpi.mp3 05:44:52 La bibliothèque est une institution au cœur du politique. D'abord parce que les notions d’accès au savoir et de partage du savoir sont éminemment politiques. Dès lors, l’institution qui œuvre à l’émancipation des individus, afin de favoriser un exercice éclairé de la démocratie, l’est également. La bibliothèque, en tant que service public, incarne une politique de lecture publique portée par une collectivité et définie par ses élus. Mais son projet s'inscrit également dans un cadre et des grandes orientations fixés et/ou encouragés au niveau national. Ainsi, la bibliothèque ne cesse d’être au cœur d’enjeux politiques qui nous touchent tou-t-es, professionnel-le-s des bibliothèques, dans notre pratique quotidienne. Gestion d’établissement, programmation culturelle, orientations en matière d’acquisitions, accueil des publics… sont autant de mise en œuvre des décisions prises par les représentants politiques. Cette journée d’étude a pour objectif de mieux comprendre les spécificités, le fonctionnement et la complexité des strates – parfois divergentes – qui composent le paysage politique dans lequel les bibliothèques – et les bibliothécaires – doivent mener leurs actions. Elle permettra également d’échanger sur la façon dont les bibliothèques peuvent se faire reconnaître par les politiques, s’inscrire dans des projets politiques ainsi que sur les modalités d’action, au quotidien, qui s’offrent à elles face aux pressions politiques et sociétales. Enfin, ce sera l’occasion d’évoquer les bibliothèques, de plus en plus nombreuses, qui s’engagent dans des pratiques participatives, favorisant ainsi le développement du pouvoir d’agir des citoyens, correspondant à la notion anglo-saxonne d’empowerment. Avec : Christine Carrier, Nicolas Galaud, Dominique Lahary, Anna Marcuzzi, Elisabeth Collin-Canto, Julie Calmus, Estelle Gentilleau, Laure Joubert, Ghislain Faucher, Marine Bedel, Aurélia, El Harrag, Suzane Duhanaj, Fabrice Chambon, Cyrille Clavel, Jean-André Ithier La bibliothèque est une institution au cœur du politique. D'abord parce que les notions d’accès au savoir et de partage du savoir sont éminemment politiques. Dès lors, l’institution qui œuvre à l’émancipation des individus, afin de favoriser un exercice éclairé de la démocratie, l’est également. La bibliothèque, en tant que service public, incarne une politique de lecture publique portée par une collectivité et définie par ses élus. Mais son projet s'inscrit également dans un cadre et des grandes orientations fixés et/ou encouragés au niveau national. Ainsi, la bibliothèque ne cesse d’être au cœur d’enjeux politiques qui nous touchent tou-t-es, professionnel-le-s des bibliothèques, dans notre pratique quotidienne. Gestion d’établissement, programmation culturelle, orientations en matière d’acquisitions, accueil des publics… sont autant de mise en œuvre des décisions prises par les représentants politiques. Cette journée d’étude a pour objectif de mieux comprendre les spécificités, le fonctionnement et la complexité des strates – parfois divergentes – qui composent le paysage politique dans lequel les bibliothèques – et les bibliothécaires – doivent mener leurs actions. Elle permettra également d’échanger sur la façon dont les bibliothèques peuvent se faire reconnaître par les politiques, s’inscrire dans des projets politiques ainsi que sur les modalités d’action, au quotidien, qui s’offrent à elles face aux pressions politiques et sociétales. Enfin, ce sera l’occasion d’évoquer les bibliothèques, de plus en plus nombreuses, qui s’engagent dans des pratiques participatives, favorisant ainsi le développement du pouvoir d’agir des citoyens, correspondant à la notion anglo-saxonne d’empowerment. Avec : Christine Carrier, Nicolas Galaud, Dominique Lahary, Anna Marcuzzi, Elisabeth Collin-Canto, Julie Calmus, Estelle Gentilleau, Laure Joubert, Ghislain Faucher, Marine Bedel, Aurélia, El Harrag, Suzane Duhanaj, Fabrice Chambon, Cyrille Clavel, Jean-André Ithier La bibliothèque est une institution au cœur du politique. D'abord parce que les notions d’accès au savoir et de partage du savoir sont éminemment politiques. Dès lors, l’institution qui œuvre à l’émancipation des individus, afin de favoriser un exercice éclairé de la démocratie, l’est également. La bibliothèque, en tant que service public, incarne une politique de lecture publique portée par une collectivité et définie par ses élus. Mais son projet s'inscrit également dans un cadre et des grandes orientations fixés et/ou encouragés au niveau national. Ainsi, la bibliothèque ne cesse d’être au cœur d’enjeux politiques qui nous touchent tou-t-es, professionnel-le-s des bibliothèques, dans notre pratique quotidienne. Gestion d’établissement, programmation culturelle, orientations en matière d’acquisitions, accueil des publics… sont autant de mise en œuvre des décisions prises par les représentants politiques. Cette journée d’étude a pour objectif de mieux comprendre les spécificités, le fonctionnement et la complexité des strates – parfois divergentes – qui composent le paysage politique dans lequel les bibliothèques – et les bibliothécaires – doivent mener leurs actions. Elle permettra également d’échanger sur la façon dont les bibliothèques peuvent se faire reconnaître par les politiques, s’inscrire dans des projets politiques ainsi que sur les modalités d’action, au quotidien, qui s’offrent à elles face aux pressions politiques et sociétales. Enfin, ce sera l’occasion d’évoquer les bibliothèques, de plus en plus nombreuses, qui s’engagent dans des pratiques participatives, favorisant ainsi le développement du pouvoir d’agir des citoyens, correspondant à la notion anglo-saxonne d’empowerment. Avec : Christine Carrier, Nicolas Galaud, Dominique Lahary, Anna Marcuzzi, Elisabeth Collin-Canto, Julie Calmus, Estelle Gentilleau, Laure Joubert, Ghislain Faucher, Marine Bedel, Aurélia, El Harrag, Suzane Duhanaj, Fabrice Chambon, Cyrille Clavel, Jean-André Ithier